Vous êtes ici : Accueil > Les infos > Nice II - FCS74, vu des tribunes

26/09/2006 à 19:46

Nice II - FCS74, vu des tribunes

Nice II - FCS74, vu des tribunesIl y avait beaucoup mieux à faire ce week-end, les Aiglons étant à notre portée et les résultats des équipes de tête favorables.
Le but niçois intervient suite à une perte de balle au milieu : l'arbitre a préféré laisser l'avantage au FCS74 plutôt que de siffler faute sur Chapdaniel. Cet avantage n'en était pas vraiment un, Coquio perdant le ballon dans la foulée. Les Niçois procéderont souvent par contre, une fois ce but inscrit, mais furent incapables de les convertirent (frappe à côté, face à face perdu avec Yo). Et heureusement.
Du côté du FCS 74, les actions offensives furent peut-être trop désordonnées pour aboutir. Et le gardien niçois veillait, comme sur la tête de Cavaglia ou encore la frappe de Gomes dans les arrêts de jeu, qu'il sorti des pieds.
Auparavant, Sylla avait marqué mais son but refusé : position d'hors-jeu. Sur le départ de la frappe difficile à dire. Une fois, le ballon repoussé par le gardien, Aboubacar était en avance sur les défenseurs. L'arbitre leva son drapeau de suite, avant qu'il ne frappe. S'il était hors-jeu sur cette action, il aurait dû lever son drapeau sur la frappe de Potier et non une fois la balle dans les pieds d'Aboubacar par le gardien. Mais cela va tellement vite.

Et pourtant, une fois que le gardien touche le ballon, c'est une nouvelle action qui commence. Mais comme les arbitres ne font jamais la même interprétation de cette règle. Quatrième but refusé depuis le début de la saison, cela commence à faire beaucoup. Troisième penalty aussi après ceux contre Jura Sud et le Gazelec. Cette fois-ci, le ballon ne trouva pas le chemin des filets mais les bras du jeune portier niçois. Avait-il vu la vidéo du penalty de Chapdaniel face au Gazelec?
Ce penalty était bien généreux. C'est plutôt la faute sur Moukoko en première période (appui d'un défenseur niçois sur Junior), qui aurait dû être sifflée. Mais comme de nombreuses fois, la faute fut signalée contre Junior. A croire qu'il lui est interdit de prendre, ou même d'essayer de prendre, le ballon de la tête.