Vous êtes ici : Accueil > Les infos > Montceau - FCS74, vu des tribunes

13/08/2006 à 09:39

Montceau - FCS74, vu des tribunes

Montceau - FCS74, vu des tribunesMais comme lors du premier match, il suffit d'être patient pour voir un tout autre visage: ce n'est qu'une fois l'égalisation acquise peu avant la pause que les Croix de Savoie montrèrent un visage plus convenable à leur image de " favori ", en allant enfin de l'avant et en prenant le jeu à leur compte. Avant cette 40ème minute, les actions se comptaient sur les doigts d'une main, et encore. Un long ballon en profondeur pour Moukoko que le gardien adverse avait anticipé, une frappe lointaine de Moukoko, déviée par la défense montcéllienne en corner ainsi qu'une phase de jeu intéressante, le centre de Chevrier trouvant malheureusement la tête d'un défenseur adverse. L'équipe de Montceau ne s'était pas montrée plus convaincante jusqu'ici mais avait cependant réussi à ouvrir la marque vers la 20ème minute, sur sa première frappe cadrée. A part deux corners consécutifs, les offensives de Montceau n'étaient guère plus dangereuse que celle du FCS 74 même si l'équipe locale semblait un ton léger au dessus.
Le réveil des Croix de Savoie eut lieu peu avant la pause par l'intermédiaire d'une bonne incursion de N'Gweth qui mit le feu dans la surface. Son tir dont la trajectoire semblait intéressante fut contré in-extremis dans le petit filet. Corner, dont se chargeait Gomes, peu à son aise jusqu'ici, qui trouvait la tête de Junior Moukoko. Le ballon dévié et prolongé au trouvait ‚N'Gweth, exempt de tout marquage, qui n'en demandait pas tant pour pousser le ballon au fond des filets. Score de parité logique à la pause.

En seconde mi-temps, le FCS 74 affichait de meilleurs intentions dès le départ, sur la lancée des cinq dernières minutes de la première. Moukoko tentait ainsi une frappe de loin pleine lucarne, obligeant le gardien adverse à un arrêt en deux temps. Peu de temps après, après une bonne conservation du ballon jusqu'au 20 mètres, Chevaillier tentait lui aussi sa chance, à ras terre cette fois. Le gardien se couchait en relâchant le ballon (sûrement dû à la pelouse humide), ce dont profitait Moukoko (entre le gardien et la défense, tout comme N'Gweth) en passant le ballon à Aimar, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets pour réaliser son premier doublé avec l'équipe première. Après son premier but la semaine passée, il a aussi récolté son premier jaune (en première mi-temps avec l'équipe première).

Montceau-les-Mines réagissaient avec notamment une tête qui frôla le poteau, au grand bonheur de Yo. La défense fut très attentiste sur ce coup, l'attaquant de Montceau étant bien seul pour placer sa tête. L'équipe locale tentait aussi de loin obligeant Durand à un arrêt en deux temps, un attaquant adverse profitant au passage pour lui donner un mauvais coup en voulant jouer le ballon.
On sentait que cela pouvait basculer des deux côtés, Moukoko s'étant de nouveau illustré avec une bonne frappe dos au but, avant de récolter un jaune l'arbitre trouvant qu'il en rajoutait un peu trop sur certaines fautes commises sur lui. Dans la foulée, Camacho fut à deux doigts d'inscrire son second but de la saison : une mauvaise passe d'un défenseur à son gardien, le pressing de Junior Moukoko, le ballon qui revient dans les pieds de Raphaël, qui ajuste son tir que deux défenseurs sur la ligne détourne en corner. Dino rassurait la quinzaine de supportes ayant fait le déplacement en lobant intelligemment le gardien, trop avancé. Plutôt que de lancer Moukoko et N'Gweth, il préférait tenter sa chance des 16 mètres, sa frappe (vue des tribunes) semblant rater au début avant de nous prouver le contraire en finissant au fond des filets.
Par la suite, Valente apporta du danger dès son entrée, d'abord sur le côté droit, puis sur le côté gauche (centre pour Moukoko, le ballon finissant sur le poteau) avant de se retrouver face au gardien dans les arrêts de jeu, ratant cependant complètement sa frappe.