Vous êtes ici : Accueil > Les infos > FCS74 - Gazélec Ajaccio, vu des tribunes

17/09/2006 à 09:19

FCS74 - Gazélec Ajaccio, vu des tribunes

FCS74 - Gazélec Ajaccio, vu des tribunesIn-extremis, dans les longs arrêts de jeu. Dire que si les Corses avaient moins joué la montre par moment (d'ailleurs deux joueurs ont vu jaune du fait de leur perte de temps volontaire), la fin du match aurait peut être été sifflée et le penalty jamais tiré.

Cette victoire au finish nous ferait peut-être bien oublié le match en lui-même. Une première mi-temps à vite oubliée, où seule une frappe de Potier puis une percée de Chapdaniel ont brisé la monotomie de la rencontre. Côté ajaccien, ce ne fut guère mieux : une frappe cadrée, sans problème pour Yo ainsi qu'une frappe trop croisée.

En seconde période, on sentait les Rouges partir avec de meilleures intentions. Malheureusement difficile de proposer du beau jeu quand l'équipe adverse reste passive, sans rien proposer. Peu d'espaces, un bloc ajaccien compact, difficile de trouver des ouvertures. Mais par moment, on sentait la défense ajaccienne fébrile, dégageant un peu n'importe comment. L'entrée de Gomes et Valente apporta un plus offensif, qui faillit se matérialiser rapidement au tableau d'affichage suite à une tête de Sylla. Ce dernier, tout juste entré en jeu, à la place de Junior (nous comptons sur les quelques joueurs qui passeraient par là de lui souhaiter un bon rétablissement de la part des supporters), jaillisait devant un défenseur ajaccien pour couper la trajectoire d'un centre de Valente : la puissance y était, le placement aussi, mais le gardien corse veillait (à noter sa très belle attitude en fin de rencontre, essayant de calmer l'esprit de certains de ses coéquipiers). Un arrêt pas évident, un défenseur semblant lui cacher la trajectoire. Les insulaires jouaient de plus en plus recroquevillés en défense, tenant le précieux résultat qu'ils étaient venu chercher. Malheureusement une percée de Sylla, obligea un défenseur à la faute. On connaît la suite.
De ce match, on ne retiendra pas la manière mais plutôt le résultat. D'autant que Gap, Saint-Priest et Fréjus ont tous fait 0-0